Choix des accouplements

Les conseils de base.

  • De manière générale, éviter les accouplements Gris x Brun. Cela engendre des Bruns ternes et des Gris avec des voiles brunâtres sur le dos.

  • Eviter les accouplements qui donnent des jeunes pollués (multiporteurs) sans aucune raison.

  • Améliorer la taille : La taille des jeunes est transmise par les deux parents. On dit en général que les jeunes seront à la moyenne des deux parents. En réalité c'est plutôt la mère qui transmet sa taille aux jeunes. Donc pour optimisez la taille de vos jeunes, misez sur une grosse femelle. Faire Gros mâle x petite femelle ne donnera majoritairement que de petits jeunes.

  • Améliorer la forme : Les défauts de forme se transmettent facilement (tête plate, tête pincée, bec trop long, ventre creux...). Essayer donc de toujours avoir un parent sur les 2 qui a une belle forme et ensuite sélectionnez les jeunes et ne faites pas reproduire ceux qui ont une mauvaise forme.

Travailler les mutations récessives liées au sexe (gris, brun, dos pâle et masqués).

  • Obtenir du Gris (Gr). Le dos doit être le plus gris foncé possible.
    1. L'accouplement classique : Gr x Gr = 100% Gr. Ce croisement permet de diminuer les éventuels voiles brunâtres sur le dos. Ecartez les jeunes dont les plumes de dos sont blanches ou brunes sur les bords.
    2. Apporter de l'intensité à la phaeomélanine : Gr x Br puis ♂ Gr /Br x ♀ Gr issue de Gr x Gr. L'abus de ce croisement risque de créer un voile brunâtre sur le dos, donc les jeunes sont à sélectionner.
  • Obtenir du Brun (Br). Le brun doit être le plus chaud possible.
    1. L'accouplement classique : Br x Br = 100% Br. Sélectionner les jeunes qui présentent un brun chaud et écartez les ternes.Eviter le ♂ Gr /Br x ♀ Br car les Br obtenus seront ternes.
  • Obtenir du Dos Pâle Gris (DP). Le contraste entre la tête et le dos doit être optimisé.
    1. L'accouplement classique : DP x DP = 100% DP. Sélectionner les jeunes dont le contraste entre la tête et le dos est le plus net.
    2. Apporter du contraste entre la tête et le dos : DP x MAT = 50% ♂ DP /MAT et 50% ♀ DP. L'abus de ce croisement risque d'éclaircir l'oiseau et surtout de diminuer l'intensité des dessins de queue, donc les jeunes sont à sélectionner.
  • Obtenir du Masqué Ancien Type Gris (MAT). Le dos doit être blanc et les marques et les joues des mâles les plus intenses possibles.
    1. L'accouplement classique : MAT x MAT = 100% MAT. Ce croisement a tendance à diminuer l'intensité des marques et des joues des mâles.
    2. Apporter de l'intensité aux marques : MAT x Gr = 50% ♂ Gr /MAT et 50% ♀ MAT puis ♂ Gr /MAT x ♀ MAT. L'abus de ce croisement risque de créer un voile gris sur le dos, donc les jeunes sont à sélectionner.
  • Obtenir du Masqué Gris (M ou MNT). Le dos doit être légèrement crémeux et les marques et les joues des mâles les plus intenses possibles.
    1. L'accouplement classique : M x M = 100% M. Ce croisement a tendance à diminuer l'intensité des marques et à éclaircir le dos.
    2. Apporter de l'intensité aux marques : M x Gr = 50% ♂ Gr /M et 50% ♀ M puis ♂ Gr /M x ♀ M issue de M x M. L'abus de ce croisement risque de créer un voile gris sur le dos, donc les jeunes sont à sélectionner.
    3. Apporter de l'intensité aux marques : M x Br = 50% ♂ Gr /M /Br et 50% ♀ M puis ♂ Gr /M /Br x ♀ M issue de M x M. Ce croisement est plus efficace que le croisement précédent pour apporter de l'intensité aux marques et aux joues des mâles.

Travailler les mutations récessives libres (JN, PN, PO, ISA, PB, Panaché...).

  • Tansmettre une mutation récessive libre.
    • Pour avoir des jeunes mutants, il faut a minima que les deux parents soient porteurs ("/" = porteur). Exemple avec la mutation récessive Joues Noires (JN) : Faire du JN -> JN x JN ou JN x /JN ou /JN x /JN. A l'inverse, faire JN x non JN ne sortira que des gris classiques porteur de JN.
    • ​Lorsquon souhaite apporter du nouveau sang dans une souche déjà établie, il est risqué de l'apporter par un mutant dont on ne connais pas la qualité ! Il est alors nécessaire de passer sur du classique pur, soit du gris classique, soit du brun classique suivant la série travaillée.  Exemple avec JN -> La 1ère année : Gr x JN ou JN x Gr = 100% de Gr /JN, et la 2ème année : croiser les jeunes Gr /JN avec un JN.
  • Pour combiner deux mutations récessives libres.
    • Il faut à minima que les parents soient porteurs des 2 mutations. Exemple, pour faire du PO PN -> 1ère année : faire 2 couples PO x PN ou PN x PO pour faire des proteurs des deux mutations ( sujets /PO /PN), et la 2ème année : croiser les jeunes /PO /PN issus des 2 couples de l'année 1 pour donner des PO PN non consanguins.

Travailler une mutation dominante (BF, Pastel, Huppé, JG et JB).

  • Par définition, un oiseau ne peut pas être porteur d'une mutation dominante, il est soit mutant, soit non mutant.

  • Pour transmettre une mutation dominante, il suffit qu'un seul des parents soit mutant. Exemple avec Blackface (BF) : Faire du BF Gris -> BF x Gris ou Gris x BF. Faire du BF Brun -> BF Brun x Brun ou Brun x BF Brun.

  • Pour combiner 2 mutations dominantes, les 2 mutations peuvent être apportée soit par un seul parent soit chacune sur un parent différent. Par exemple, pour obtenir des Pastel BF, on peut faire Pastel BF x Gr ou Pastel x BF, le résultat sera le même.

  • Pour toutes les mutations dominantes connues à ce jour, le double facteur est létal. Par exemple, tout jeune issus de deux parents BF qui aurait reçu ceux fois le facteur BF ne survivra pas et mourra soit dans l'oeuf, soit au bout de quelques jours. En théorie, les doubles facteurs concernent 25% des oeufs fécondés dans le cas d'un accouplement mutant x mutant. Cependant, l'accouplement mutant x mutant est parfois réalisé dans un but précis. Par exemple, l'accouplement BF x BF est parfois réalisé pour intensifier le noir du lore et du ventre des BF.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site